Il ne faut pas donner n’importe quoi, n’importe quand aux enfants…

Petite anecdote du 14 Juillet 2014 :

feu-dartifice1 feu-dartifice2Et moi j’aime entendre le bruit des fusées ! Ça fait partie du show, autant que les lumières ou les couleurs des feux.
Le bruit d’explosion qui fait vibrer la cage thoracique quand toutes les fusées éclatent en même temps, cela contribue à marquer le moment.
Je n’ai jamais trop compris cette envie (besoin ?) des municipalités de balancer de la musique (bien souvent une playlist à thème : années 80 ou 90, ou le Brésil, ou les tubes de l’été, etc…) ; la playlist musicale est rarement pensée pour aller avec les feux d’artifices, rien est chorégraphié, ça fait juste du bruit par dessus du bruit.

Enfin, c’était quand même un très beau feu.
 feu-dartifice3

Ce contenu a été publié dans HUMEURS, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Il ne faut pas donner n’importe quoi, n’importe quand aux enfants…

  1. Boutanox dit :

    … et je rajoute un autre aspect sensoriel au plaisir des feux d’artifice : l’odeur ! Un petit fumet de soufre, de poudre noire, qui se mêle au bruit tonitruant de l’ouïe et à la fulgurance lumineuse de la vue, ça fait partie du plaisir… Bon, du coup, ça ne fait que trois sens sur cinq, mais si tu utilises le goût et le toucher pendant un feu d’artifice, ça veut dire que tu t’en es pris un dans la gueule, et c’est tout de suite moins drôle. Aïe.

  2. これは、パブリッシュ、実際にはかなり良かったです。時間と書き込みの良い作品を作るために、実際の努力を取得するが、私は私が多くを先延ばしにし、決して行わ何かを得るように見える何を言うことができます – 理論的には私もこのように書くしたいと思います。

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.